Aurélien Meimaris est né en France en 1990. Il vit et travaille à Marseille.
Le point d'encrage de son travail est une réflexion relative à notre rapport intermédié au réel à travers les images, les simulacres et la technologie. Il pratique la photographie, la vidéo, la capture d’écran dans des espaces virtuels, le détournement d’images, de données, d'informations...

_____

La relation que nous entretenons avec le réel est partielle. Tributaires de nos sens et de nos modes de communication, nous errons parmi les fragments. Derrière un voile infranchissable, perdure un hors-champs infini, endroit fertile pour l’imaginaire, car par définition, ne pouvant être qu'imaginé.

Cette impossibilité de l'absolu est le cœur de mes préoccupations, qu’elle soit déterminée par les limites de notre perception, la distorsion des biais cognitifs, la non-exhaustivité du récit, la médiation de l’image, le filtre de l’écran, la tromperie du simulacre, l'aliénation induite par les systèmes d'organisation et de représentation sociale... Au croisement des flux physiques, mentaux et magiques, ces angles morts du sensible, de la pensée et de la représentation, constituent le terrain de jeu de mes recherches.

L'image numérique peut être à la fois une empreinte directe, mimétique et une construction infidèle, mensongère. Le fil reste tendu, mon travail s’y engage en équilibre. Cela revient à traduire l'incomplétude existentielle originelle par l'incomplétude même de sa restitution. De plus, l'exploitation de cette ambivalence me permet de décloisonner les conventions iconographiques et de rendre sensibles l'insaisissable sans altérer sa vitalité.

Mon point de départ est une expérimentation des médiums de reproduction et des canaux de diffusion dont j’exploite les limites physiques et narratives. Cette recherche m’amène à explorer des techniques, des registres de représentation et des niveaux de réalités différents. Je mets en question ma place d'auteur et celle du spectateur en invitant ce dernier à confondre le référent et sa copie, l’IRL et l’irréel, le vrai et le faux... (ensembles de séries Abîmes, Déréalisation, Simulation, Influence, Fictions).

Certaines séries prennent la forme d’une observation plus directe de notre monde en se penchant sur les rouages de la fabrication des récits, sur notre rapport à l'environnement, sur les questions sociales... (ensembles de séries Le Spectacle, Époque, Accès, Urb1, Reportages).

Aurélien Meimaris



Using Format