Abîmes


Le Quatrième mur - République
2020

Photographies numériques


Au théâtre, le quatrième mur désigne la séparation imaginaire entre les comédiens sur scène et les spectateurs dans la salle. L'expression "briser le quatrième mur" désigne le moment où les comédiens s'adressent directement au public. Ces photographies représentent le moment précis où les personnes que je photographiais sur le vif se rendent compte de ma présence. Le moment précis où leur regard croise le mien à travers mon objectif, à travers le quatrième mur.


Le Quatrième mur – République met en scène des personnes présentes place de la République à Paris, lors de la manifestation du 13 juin 2020 contre les violences policières. Ayant été interdite par la préfecture, la manifestation est maintenue par ses organisateurs mais est bloquée Place de la République. Le récit que forme cette série respecte donc une unité de lieu, de temps et d'action. Tous les personnages évoluent dans le même événement ritualisé, spectaculaire et photographié en y jouant un rôle social et narratif différent. Certains sont des personnages médiatiques, donc reconnaissables, d'autres ne le sont pas.

Au moment des prises de vue, ma position est ambiguë. Quelque part entre le photographe de presse et le barbouze des RG infiltré. Ai-je documenté l'actualité ? Ai-je surveillé ces personnes en les photographiant ? Le temps se fige sur la suspicion, la gêne d'une distraction empêchant la concentration, la mélancolie d'une méditation perturbée, le passage diffus d'un état à l'autre dans lequel un individu est à la fois une personne et un personnage… Mes sujets semblent dérangés au sein de leur bulle, au sein de leur corps social, au sein de leur récit personnel, au sein du récit national.



Using Format